Rhinocéros blanc

Rhinocéros blanc Ceratotherium simum (EEP)

ClasseMammifères
OrdrePérissodactyles
FamilleRhinocérotidés
Taille1,50 à 1,80 m
Poids1,3 à 3,5 tonnes
Gestation16 mois
Naissance1 petit
Longévité40 ans
Alimentation
herbivore

Habitat
savane

Répartition
sud de l'Afrique


Le rhinocéros blanc est la plus grande des cinq espèces de rhinocéros. Son nom découle d'une mauvaise traduction du terme hollandais "wijd" (ou "wide"/large en anglais), censé décrire la forme de sa lèvre supérieure. C'est la confusion avec le mot "white" qui a donné son nom à l'espèce.
La forme "carrée" de ses lèvres lui permet de brouter l'herbe et diffère de celle pointue et préhensile des autres espèces de rhinocéros, qui leur sert à arracher les feuilles des arbres et arbustes.
 
La plus grande des deux cornes, la corne antérieure, mesure en moyenne 90 cm. Les cornes des femelles sont souvent plus longues et plus minces que celles des mâles. Elles sont faites de kératine et poussent en continu depuis la matrice située à leur base (environ 7 cm par an).
Le rhinocéros possède un excellent odorat et une très bonne ouïe, en revanche il voit très mal.
 
Les mâles adultes, solitaires, marquent leur territoire avec leur urine, en déposant leur fèces dans des "latrines" et en grattant vigoureusement le sol. Les femelles, plus sociables, peuvent se rassembler en petits groupes d'une quinzaine d'individus. 
 
La famille des Rhinocérotidés comprend cinq espèces, deux en Afrique et trois en Asie. Toutes sont gravement menacées dans leur milieu naturel par la destruction de leur habitat et surtout par le braconnage pour leurs cornes. Bien que celles-ci soient uniquement constituées de kératine, elles sont utilisées en médecine traditionnelle chinoise pour leurs propriétés soi-disant curatives (et non comme aphrodisiaque, contrairement à une idée reçue). Elles servent aussi à fabriquer les manches des «jambiyas», ces poignards d’ornement portés au Yémen. Une rumeur récente selon laquelle la corne de rhinocéros serait un remède contre le cancer s'est également récemment répandue au Vietnam, engendrant une explosion de la demande dans ce pays.
 
Le rhinocéros blanc a vu ses effectifs augmenter grâce aux actions de conservation qui ont permis de passer d’une cinquantaine d’animaux en 1895 à une population totale d’un peu plus de 20,000 individus aujourd’hui, dont la majorité évolue en Afrique du Sud. Mais la recrudescence actuelle du braconnage dans ce pays laisse entrevoir un avenir sombre pour cet animal emblématique.
 




Statut en milieu naturel (Source: IUCN)

  • Non évalué
    NE
  • Données insuffisantes
    DD
  • Préoccupation mineure
    LC
  • Quasi menacé
    NT
  • Vulnérable
    VU
  • En danger
    EN
  •  En danger critique
    CR
  • Eteint à l'état sauvage
    EW
  • Eteint
    EX

Situation dans le parc