Python Royal

Python Royal Python regius

ClasseReptiles
OrdreSquamates
FamilleBoïdés
Taille1,40 m max.
Poids2 à 4 kg
Incubation50 à 70 jours
Ponte6 à 8 œufs
Longévité30 ans et plus
Alimentation
carnivore (rongeurs)

Habitat
savane arbustive

Répartition
Afrique (de l’Ouganda à l’Afrique de l’Ouest)


Beaucoup plus petit et paisible que ses cousins les pythons molure et réticulé, il a l’habitude de se rouler en boule lorsqu’on l’importune d’où son nom de « ball python » en anglais. Bon grimpeur, il est cependant souvent observé au sol.
 
Comme les autres boïdés, il possède des vestiges de pattes postérieures localisés de part et d'autre du cloaque. Ces deux "éperons", plus longs chez les mâles, permettent de stimuler la femelle afin d'initier la copulation.
 
La vue des serpents est moyennement développée, en revanche ils sont sensibles aux mouvements et aux odeurs. L'organe de Jacobson, constitué d'une paire de cavités situées dans leur palais et dans lequel ils insèrent les extrémités de leur langue bifide, leur permet d'analyser les particules odorantes contenues dans l'atmosphère. Grâce à l’analyse de ces informations, le serpent est capable non seulement de s’orienter mais également d’identifier ses proies.
 
En Afrique le python royal est chassé pour sa viande et pour sa peau. Toutefois la menace la plus importante reste le commerce international des animaux de compagnie qui est à l'origine de plusieurs milliers de captures et d'exportations chaque année. L'espèce n'est pas en danger à court terme, mais son commerce nécessite d'être étroitement surveillé et le nombre de spécimens exploités à ces fins réduit.
 




Statut en milieu naturel (Source: IUCN)

  • Non évalué
    NE
  • Données insuffisantes
    DD
  • Préoccupation mineure
    LC
  • Quasi menacé
    NT
  • Vulnérable
    VU
  • En danger
    EN
  •  En danger critique
    CR
  • Eteint à l'état sauvage
    EW
  • Eteint
    EX

Situation dans le parc