Naissance de 2 tamarins lions dorés

L’arrivée des beaux jours et les vacances sont l’occasion idéale de visiter le zoo et ses derniers nouveau-nés ! Parmi les naissances enregistrées récemment, celle de jumeaux tamarins lions dorés (Leontopithecus rosalia) qui ont vu le jour du côté de la singerie le 13 mars après une gestation d’environ 130 jours.


Les tamarins lions sont les plus gros des Callitricidés : les mâles peuvent peser plus de 700 grammes. Bien que la taille de leurs jeunes soit également imposante à la naissance (ils représentent généralement entre 8 et 10% du poids de la mère !), il n’est pas toujours facile de bien les distinguer sur la fourrure des adultes au cours des premiers jours, leur pelage se confondant avec celui de leurs parents. Après quelques semaines, ils deviennent cependant plus actifs et ouvrent davantage les yeux, rendant les observations plus aisées.

Les tamarins lions dorés vivent en groupe composés de 2 à une douzaine d’individus. Généralement seul le couple dominant se reproduit. Ils se nourrissent de fruits, de nectar, de gomme et de petits animaux.

L’espèce, classée en danger sur la Liste Rouge de l’UICN, a fait l’objet d’un vaste programme de réintroduction au Brésil entre 1984 et 2001. 43 institutions internationales, dont le Zoo de La Palmyre, ont fourni les 146 individus réintroduits au cours de cette période. Grâce à cette action, la population globale sauvage de tamarins lions dorés compte aujourd’hui plus de 3000 individus, dont un millier sont les descendants des individus nés en zoo et réintroduits. Des translocations sont régulièrement organisées afin de renforcer les populations de certaines zones de l’aire de répartition ou de retirer d’autres espèces de tamarins lions pouvant induire un risque d’hybridation, et des corridors forestiers sont plantés afin de permettre une bonne circulation des animaux et un brassage génétique suffisant de la population.
 
F. Perroux & M. Caillé