Nouvelle naissance de chimpanzé

C’est la deuxième naissance au sein de notre groupe de chimpanzés d’Afrique centrale (Pan troglodytes troglodytes) en l’espace de quatre mois !

La petite femelle est née en milieu de journée, nous avons donc eu la chance de pouvoir tourner des images quelques minutes à peine après l’accouchement. Il s’agit du deuxième petit de Bamia qui est âgée de 17 ans et avait été intégrée à notre groupe en 2015.
 

Les chimpanzés sont extrêmement curieux : les autres membres du groupe essayent généralement de toucher le bébé, de le renifler ou de toiletter la mère afin d’observer le petit de plus près. Les femelles n’apprécient pas vraiment cette attention et cherchent à l’éviter, au moins pendant les premiers jours. Bamia s’est toutefois montrée tolérante avec son fils de 4 ans et le mâle adulte, qui ont tous deux pu approcher et même toucher son bébé. Une fois leur curiosité satisfaite, Bamia a pu enfin se reposer.


L’arrivée de ce nouveau bébé n’est pas un moment facile pour son frère aîné Soko. Même s’il est déjà sevré, il ne sera plus l’objet principal d’attention de sa mère et les moments privilégiés avec elle se feront forcément plus rares. Mais les nombreuses courses poursuites avec son partenaire de jeu Sanaga l’aideront sans aucun doute à passer ce cap délicat !

Le Zoo de La Palmyre contribue à la préservation des chimpanzés en apportant son soutien financier au sanctuaire J.A.C.K. situé à Lubumbashi en République Démocratique du Congo, qui recueille et réhabilite des chimpanzés victimes du braconnage. En octobre 2020, J.A.C.K. a récupéré une petite femelle âgée d’environ 4 ans, ce qui n’était plus arrivé depuis 2014. La crise sanitaire mondiale qui sévit depuis plus d’un an a en effet des conséquences dramatiques pour les primates : l’arrêt brutal du tourisme dans les aires protégées et la diminution du nombre de patrouilles de surveillance entraînent une recrudescence de la chasse dans les forêts d’Afrique. Les saisies de bébés chimpanzés et autres singes destinés au trafic international sont de plus en plus fréquentes. Lwiro, un autre sanctuaire congolais pour primates, en est à son 6ème sauvetage de chimpanzé depuis le début de l’année 2021 ! Un bien triste record.