Naissance de deux makis catta

Et si vous profitiez des vacances de Pâques pour rendre visite à nos petits makis catta (Lemur catta) âgés de tout juste un mois ? Deux femelles du groupe hébergé à la singerie ont en effet chacune donné naissance à un petit. Les deux nouveau-nés se portent bien et se montrent de plus en plus actifs au fil des jours qui passent.

Le maki catta est sans doute le lémurien le plus connu, rendu célèbre par le film d’animation « Madagascar » et reconnaissable à sa longue queue annelée noire et blanche. Il est également le lémurien le plus étudié et le plus représenté en parc zoologique avec plus de 2000 individus comptabilisés. Les parcs nationaux malgaches l’ont choisi pour emblème et il trône fièrement sur leur logo.

L’espèce vit dans la moitié sud de Madagascar et son extrême flexibilité lui permet de coloniser des habitats très différents, depuis les forêts sèches et broussailleuses du sud-ouest jusqu’aux forêts subalpines du massif d’Andringitra plus à l’est et les canyons rocheux du Parc National de l’Isalo, occupant ainsi une niche écologique unique.

A Madagascar, les accouplements ont lieu en avril/mai et les naissances en septembre/octobre, après environ 4 mois et demi de gestation. En Europe, les saisons sont inversées : les naissances se produisent donc au début du printemps.

Les makis catta se nourrissent principalement de fruits, de feuilles et de fleurs. Ils consomment aussi occasionnellement des insectes et des petits vertébrés.

Menacés par la destruction de leur habitat et notamment celle des forêts galeries qu’ils affectionnent tout particulièrement, mais aussi par le braconnage pour leur viande et le commerce illégal des animaux de compagnie, les makis catta sont désormais classés en danger sur la Liste Rouge de l’UICN. Malgré les capacités d’adaptation de l’espèce, les différentes populations sont désormais confinées dans des fragments forestiers très isolés et présentent une densité extrêmement faible.