Arrivée d’un nouveau mâle panda roux

Notre femelle panda roux Yumi vient tout juste de faire connaissance avec un nouveau compagnon. Prénommé « Bo », il arrive du Zoo de Jurques et son transfert fait suite à une recommandation émanant du coordinateur du Programme Européen d’Elevage pour cette espèce.

Après une courte période d’isolement permettant de s’assurer de sa bonne santé, Bo a été installé dans son nouvel enclos mais à l’intérieur d’une cage pendant les premières heures afin de procéder à une mise en contact progressive avec Yumi. Les premières observations ayant été très encourageantes, la porte de la cage a rapidement été ouverte afin que les deux individus puissent faire connaissance et que Bo découvre le territoire qui sera désormais le sien.


Les pandas roux appartiennent à la famille des Ailuridés dont ils sont les uniques représentants.
Mais une étude de leur génome vient tout juste de confirmer l’existence de deux espèces distinctes : Ailurus fulgens et Ailurus styani, auparavant considérées comme deux sous-espèces. Les scientifiques à l’origine de cette étude ont en effet trouvé des divergences substantielles entre le panda roux chinois (Ailurus styani, évoluant dans les montagnes de Chine et du Myanmar) et le panda roux de l’Himalaya (Ailurus fulgens, évoluant dans les forêts de l’Himalaya en Inde, au Népal et au Bouthan). Les deux espèces auraient divergé l’une de l’autre il y a environ 200 000 ans. L’existence de 2 sous-espèces avait déjà été évoquée en raison de différences morphologiques notables. Les analyses génétiques viennent donc confirmer cette théorie et révèlent en outre que la population himalayenne de panda roux est la plus fragile, avec une population de taille réduite et une diversité génétique moindre.

Le panda roux est classé « en danger » sur la Liste Rouge de l’UICN, menacé par la destruction de leur habitat, le changement climatique et le braconnage.