Arrivée d’un couple de lémurs à ventre roux

Madagascar compte plus d’une centaine d’espèces de lémuriens dont la quasi-totalité est aujourd’hui menacée de disparition à court ou moyen terme. Les lémuriens détiennent ainsi un triste record : celui du groupe de mammifères le plus en danger à l’heure actuelle. Dans le cadre de sa mission de conservation des espèces en voie d’extinction, le Zoo de La Palmyre a donc décidé d’accueillir une nouvelle espèce parmi les représentants de ce taxon particulièrement fragilisé dans son milieu naturel et nécessitant un effort de préservation accru de la part des parcs zoologiques.

Un couple de lémur à ventre roux (Eulemur rubriventer) en provenance du Parc Zoologique de Paris pour le mâle et du Parken Zoo en Suède pour la femelle a ainsi pris possession de l’île située derrière la volière des colobes, du côté du bâtiment de la singerie. Un transfert recommandé par le coordinateur du Programme d’Elevage Européen pour cette espèce.

Les lémurs à ventre roux vivent dans les forêts humides de l’est de Madagascar et se nourrissent de fruits, de fleurs, de nectar et de feuilles. Les deux sexes se distinguent à la couleur de leur ventre (uniformément roux chez le mâle, crème chez la femelle) et à la présence de marques blanches autour des yeux : très prononcées chez le mâle, elles sont presque inexistantes chez la femelle.


L’espèce est classée Vulnérable sur la Liste Rouge de l’UICN. Ses effectifs tendent à se réduire à cause de la destruction des forêts et du braconnage. Evoluant au sein de plusieurs aires protégées de Madagascar dont le Parc National de Ranomafana, l’espèce est également présente sur le site d’Helpsimus localisé à seulement quelques kilomètres du parc. L’association, dont le travail est soutenu financièrement par le Zoo de La Palmyre, a démarré le suivi d’un petit groupe partageant son territoire avec les grands hapalémurs et prévoit de réaliser un inventaire de l’espèce sur son site dans les mois qui viennent.