Zèbre de Grévy

Zèbre de Grévy Equus grevyi (EEP)

ClasseMammifères
OrdrePérissodactyles
FamilleEquidés
Taille1,40 à 1,60 m
Poids350 à 450 kg maxi
Gestation13 mois
Naissance1 poulain
Longévitéjusqu'à 30 ans
Alimentation
herbivore (herbe, feuilles)

Habitat
prairies semi-arides

Répartition
Afrique (Ethiopie, Kenya)


Son ventre est blanc et le bout de son museau brun. Ses rayures sont plus fines que celles du zèbre de Chapman, c'est le plus gros des équidés sauvages.
 
Sa structure sociale diffère de celle des autres espèces de zèbres. Il ne vit pas en harem ou en petit groupe familial mais dans une société plus ouverte où les liens entre individus, à l'exception de ceux entre une mère et son poulain, ne perdurent pas dans le temps. Les mâles dominants défendent un territoire sur lequel ils ont un accès exclusif aux femelles réceptives et qu'ils ne quittent jamais, sauf lors de sécheresses importantes et pendant seulement quelques semaines.
 
L'espèce porte le nom du président de la IIIe République Française Jules Grévy, à qui le Négus Ménélik d’Ethiopie avait offert un spécimen. Le nombre total d'individus vivant à l'état sauvage est aujourd'hui estimé à moins de 2500. Victime de la compétition avec le bétail pour l'accès aux pâtures et aux points d'eau, de la chasse intensive d'abord pour sa peau puis pour sa viande, de certaines maladies comme l'anthrax, l'espèce est aujourd'hui classée en danger d'extinction sur la Liste Rouge de l'UICN.
 




Statut en milieu naturel (Source: IUCN)

  • Non évalué
    NE
  • Données insuffisantes
    DD
  • Préoccupation mineure
    LC
  • Quasi menacé
    NT
  • Vulnérable
    VU
  • En danger
    EN
  •  En danger critique
    CR
  • Eteint à l'état sauvage
    EW
  • Eteint
    EX

Situation dans le parc