Transfert d'un oryx beisa vers Djibouti

Le mois dernier, le zoo a envoyé 1 oryx beisa (Oryx beisa) mâle à Djibouti. Ce transfert était organisé dans le cadre d'un partenariat avec le Zooparc de Beauval et l'association Decan qui ont initié sur place un programme d'éducation à la conservation d'espèces natives de Djibouti devenues malheureusement extrêmement rares dans ce pays ou ayant totalement disparu (victimes du braconnage, de la concurrence avec le bétail, de la destruction de l'habitat).

Ainsi, le refuge DECAN héberge des ânes de Somalie, des autruches, des zèbres de Grévy et des oryx beisa provenant de zoos européens. Il recueille également des animaux issus de saisies (guépards, lions, tortues...). Tout au long de l'année, de nombreux enfants des écoles de Djibouti visitent le refuge, apprenant à découvrir la faune sauvage qui peuplait autrefois le pays.
 
Notre oryx beisa (né en 2009) a effectué le voyage vers la corne de l'Afrique en compagnie d'autre spécimens : 1 mâle du zoo de Prague et 2 femelles des zoos de Beauval et Montpellier. Trois zèbres de Grévy du Zoo de Port Lympne étaient également à bord de l'avion cargo affrété pour l'occasion.
 
Après un vol de 8 heures sous la surveillance étroite des vétérinaires de La Palmyre et de Beauval, les animaux sont arrivés sans encombre et en parfaite santé au refuge. Après quelques heures en box fermé permettant de s'assurer de la bonne condition de chacun d'entre eux, ils ont été libérés dans les vastes enclos du refuge où ils ont fait connaissance avec leurs congénères déjà présents sur place, dont 2 oryx beisa de La Palmyre qui avaient fait l'objet d'un premier transfert à Djibouti en 2009.
 
Les vétérinaires ont profité de leur présence sur place pour procéder à plusieurs interventions spécifiques sur certains pensionnaires : parage de pieds sur un zèbre, vaccination de jeunes guépards, contraception chez les lions.
 
D'autres transferts sont à l'étude pour les années à venir, peut-être avec de nouvelles espèces. Nul doute que le zoo de La Palmyre continuera à faire partie de l'aventure...







 

Texte & photo : F.Perroux - Zoo de la Palmyre