A table !

Les repas de nos félins sont composés alternativement de carcasses de poulet ou de viande de boeuf (côtes ou steaks). Deux jours par semaine, la quantité de nourriture est réduite afin de prévenir les problèmes d'obésité et de faciliter la rentrée dans les bâtiments (sauf dans le cas des lynx qui restent dehors et pour lesquels deux jours de jeûne sont instaurés). Des compléments en vitamines et minéraux sont ajoutés régulièrement à la viande de façon à limiter les carences en calcium et vitamine D notamment.
 
Dans la nature, zèbres, gnous, buffles, impalas mais également phacochères ou girafes constituent les proies naturelles des lions.
Les tigres se nourrissent principalement de cervidés et de porcs sauvages.
Les jaguars peuvent tuer à peu près toutes les proies qu'ils rencontrent : du capybara au caïman, en passant par les tortues et les paresseux.
Les panthères africaines s'adaptent à leur environnement et consomment des mammifères de taille variable. Les panthères des neiges évoluant en Asie s'attaquent aux caprins sauvages (markhors, bharals, ibex) ainsi qu'aux marmottes, aux lièvres et aux faisans.
Le guépard chasse principalement les gazelles de Thomson, de Grant et les impalas. Le guépard iranien se nourrit de proies plus petites comme les pintades ou les lièvres.
Quant au lynx, il s'attaque selon l'espèce (lynx roux, du Canada, d'Europe ou ibérique) principalement à des lagomorphes (lièvres, lapins), à des oiseaux et/ou à de petits ongulés (chevreuil, chamois).
 
La proie peut être soit étouffée en étant saisie à la gorge ou au museau, soit mordue au cou avec sectionnement de la veine jugulaire ou de la carotide. Les félins possèdent un crâne et des mandibules plus courts qui améliorent l'efficacité et la puissance de leur morsure par rapport aux autres carnivores (à l'exception des mustélidés).
 
Chaque catégorie de dents possède ensuite une fonction spécifique. Les carnassières (quatrième prémolaire supérieure et première molaire inférieure) sont particulièrement tranchantes et servent à déchiqueter la chair. Les canines, longues et pointues, maintiennent et transpercent la proie lors de la mise à mort. Les incisives servent peu.
 
Ci-dessous la photographie d'un crâne de lionne suivie d'une immersion vidéo au plus près de quelques-uns de nos félins au moment où ils consomment leur repas ! Celui-ci est distribué en fin de journée dans les bâtiments, hors de la vue du public (à l'exception des lynx qui "dînent" en extérieur toute l'année).


 

Texte & photo : F.Perroux - Zoo de la Palmyre