Protéger les gorilles de Grauer - Part. 5

Chaque année, des centaines de touristes se rendent dans le Parc National de Kahuzi-Biega afin d’observer des gorilles de Grauer. Après s’être acquittés d’un permis, les visiteurs répartis en petits groupes comptant au maximum 8 personnes sont autorisés à passer 1 heure auprès d’un groupe de gorilles habitués à la présence humaine, sous la surveillance de gardes qui veillent au respect des distances de sécurité et au bien-être des animaux.

Les revenus importants générés par le tourisme aux gorilles permettent au Parc National de financer les actions de conservation de l’espèce, mais également de mettre en place des opérations de sensibilisation auprès des communautés locales. Le parc travaille également à l’amélioration des conditions de vie des populations, à la mise en place de nouvelles activités génératrices de revenus et finance la construction d’infrastructures communautaires telles que des écoles, des centres de soins, de systèmes d’assainissement…
 
Les conflits armés survenus dans la région entre 1996 et 2003 ont malheureusement entraîné une baisse significative du nombre de touristes. Ces dernières années, la stabilisation de la situation a permis de faire revenir les visiteurs mais le parc peine encore à les attirer en nombre. Toutes les conditions sont pourtant réunies pour les accueillir en toute sérénité.