Naissance d'un lémur aux yeux turquoise

Début avril, la naissance d'un lémur aux yeux turquoise (Eulemur macaco flavifrons) a été accueillie avec une grande satisfaction par toute l'équipe du zoo. Présentée au sein du parc depuis 2002, cette espèce ne s'y était encore jamais reproduite, malgré la formation de trois couples successifs. Très rapidement cependant, les soigneurs de la singerie ont remarqué que le petit semblait faible et mal accroché au ventre de sa mère. Les naissances au sein du programme d'élevage étant extrêmement rares (seulement 9 enregistrées dans toute l'Europe depuis 2000), le vétérinaire a décidé de ne prendre aucun risque et de transporter le petit à la nursery pour le placer en couveuse et l'élever à la main. Quelques jours plus tard, les parents ont également été transférés dans l'une des volières de la nursery afin d'être en contact visuel avec leur bébé et de faciliter une éventuelle réintroduction par la suite. Le souci principal, dans le cas d'animaux élevés en nursery, étant d'éviter au maximum une trop grande imprégnation humaine qui risquerait de compromettre l'avenir de l'individu en tant que reproducteur.


L'annonce de cette naissance intervient tardivement car nous voulions nous assurer de la bonne santé du bébé, une petite femelle. Aujourd'hui âgée de presque 2 mois, elle se porte bien et se montre désormais très active. Toute la famille a réintégré son enclos hier, la petite femelle étant installée dans une cage à l'intérieur du bâtiment de façon à maintenir le contact protégé avec ses parents. Elle devrait être réintégrée avec eux dès qu'elle aura atteint une taille suffisante. Les réintroductions d'individus ayant été élevés en nursery peuvent en effet être "musclées".

Avec moins de 7000 individus dans la nature, le lémur aux yeux turquoise fait partie des 25 primates les plus menacés au monde. Il est classé en danger critique d'extinction sur la Liste Rouge de l'UICN. Son aire de répartition très réduite (limitée à la seule péninsule de Sahamalaza située au nord-ouest de Madagascar), la perte de son habitat due à la pratique de l'agriculture sur brûlis et aux coupes de bois, de même que le piégeage pour sa viande ou le commerce illégal des animaux de compagnie sont les principaux dangers qui entraînent sa disparition. Le Programme d'Elevage Européen ne compte que 33 individus répartis dans 11 institutions. Les Etats-Unis regroupent quant à eux 31 individus répartis dans 12 parcs zoologiques. Le Zoo de La Palmyre participe à la conservation des lémurs aux yeux turquoise à Madagascar depuis qu'il présente l'espèce, soit depuis plus de 10 ans. Il est membre de l'AEECL qui a obtenu en 2007 le classement de la péninsule de Sahamalaza et des îles Radama en parc national. La péninsule de Sahamalaza est également reconnue réserve de biosphère par l'UNESCO.
 

Texte & photo : F.Perroux - Zoo de la Palmyre