Naissance de suricates

Deux suricates (Suricata suricatta) sont nés le 23 juillet dernier et sont désormais bien visibles dans l’enclos extérieur, hors du terrier où ils ont passé leurs premières semaines. Ils n’ont pas été sexés pour l’instant, de façon à limiter le dérangement du groupe.


Même si l’essentiel de leur alimentation est encore constitué du lait de leur mère, les deux petits commencent déjà à manger la nourriture des adultes : éperlans, poussins, crevettes, œufs durs…
 
Les suricates appartiennent à la famille des Herpestidae (mangoustes) et vivent principalement en Namibie, au Botswana et en Afrique du Sud. Les groupes peuvent compter une cinquantaine d’individus qui ont des rapports sociaux élaborés : les individus pratiquent le toilettage mutuel et se marquent les uns les autres afin de maintenir et renforcer leurs liens.


 
Le crâne rond et court du suricate ainsi que ses orbites oculaires dirigées vers l’avant lui offrent une vision binoculaire parfaite et la possibilité d’évaluer les distances. Il détecte les prédateurs en se dressant sur ses pattes arrière et en tournant sa tête de chaque côté.
 
L’espèce n’est pas menacée à l’état sauvage.