Naissance de boas


Le vivarium du zoo compte désormais douze nouveaux pensionnaires : notre femelle boa constrictor a en effet donné naissance à 12 bébés mesurant chacun entre 40 et 45 centimètres. Les jeunes, très actifs et en parfaite santé, ont été répartis dans plusieurs terrariums au premier étage du vivarium (hors vue du public pour l'instant) afin que l'on puisse contrôler plus facilement leur prise de nourriture et leur croissance.

 

Tout comme l'anaconda et la vipère, le boa est ovovivipare : les petits se développent dans des œufs conservés dans les voies génitales de la femelle (en se nourrissant des réserves contenues dans l'oeuf et sans échange avec l'organisme maternel) jusqu'à leur éclosion à l’intérieur du corps de celle-ci. Ce sont donc des jeunes entièrement formés (et immédiatement indépendants) qui sont mis au monde par la femelle.

Arboricole et nocturne, le boa constrictor mord sa proie avant de l'étouffer par constriction. Le côté droit de la mâchoire est indépendant du côté gauche (les deux peuvent progresser successivement et ainsi entraîner la proie vers l’œsophage). Le ligament qui la relie est très élastique, ce qui permet aux serpents d’avaler des animaux de grande taille. Le boa constrictor peut atteindre une taille maximum de 4 mètres. Comme chez les autres autres membres de la famille des Boïdés, les femelles sont plus grosses que les mâles.

 

Texte & photo : F.Perroux - Zoo de la Palmyre