Naissance de 3 lemurs catta

Notre groupe de makis catta (Lemur catta) compte désormais trois nouveaux membres. Trois femelles ont en effet donné chacune naissance à un petit entre début mars et fin avril.

Le plus connu des lémuriens de Madagascar est aussi le plus terrestre d’entre eux puisqu’il passe l’essentiel de son temps au sol. Il possède un régime alimentaire extrêmement varié et dépend peu des ressources en eau, ce qui lui permet d’évoluer dans de nombreux habitats différents comptant parmi les plus chauds, les plus secs ou les plus froids de Madagascar.



 
Malgré sa grande flexibilité écologique, le maki catta est gravement menacée par le braconnage pour sa viande et le commerce illégal des animaux de compagnie, ainsi que par la perte de son habitat engendrée par la pratique du « tavy » (brûlis). En 2014, l’espèce est passée de « quasi menacée » à « en danger » sur la Liste Rouge de l’UICN et dans les zoos européens, les makis catta vont désormais faire l’objet d’un EEP (le niveau de gestion le plus élevé pour une espèce), leur statut à l’état sauvage étant devenu particulièrement préoccupant.