Arrivée de 2 roussettes de Rodrigue

Deux mâles roussettes de Rodrigue (Pteropus rodricensis) faisant l’objet d’une recommandation du Programme d’Elevage Européen pour cette espèce ont rejoint notre nocturama en début de semaine. Ils proviennent de la grande serre du Parc Zoologique de Paris et sont âgés de 2 ans. Ils ont passé la première nuit au calme dans une petite cage d’isolement dans la pièce de service. Dès le lendemain, la même cage a été placée à l’intérieur du nocturama, permettant aux deux mâles de découvrir en toute sécurité leur nouvel environnement. La journée suivante la trappe de la cage a été ouverte et les deux individus ont rejoint les autres chauves-souris immédiatement. Notre colonie, qui enregistre 6 à 8 naissances par an, compte désormais 67 individus !




 
Les roussettes de Rodrigue sont endémiques à l’île du même nom située au large de la côte orientale de Madagascar. Evoluant en zone tropicale, elles ont besoin de chaleur et d’humidité c’est pourquoi le nocturama qui les abrite leur offre une température constante d’environ 25° et un taux d’hygrométrie de 70%. Le cycle jour/nuit y est également inversé pour qu’elles puissent être observées en phase d’activité. Ce sont en effet des animaux nocturnes qui partent à la recherche de nourriture au crépuscule et s’alimentent la nuit. Elles se nourrissent essentiellement de fruits et de nectar, jouant ainsi un rôle majeur dans la pollinisation des végétaux et la dispersion des graines de la forêt.
 
Elles sont sévèrement menacées dans leur milieu naturel par la destruction de leur habitat qui les rend très vulnérables aux cyclones et au tempêtes tropicales. Ces phénomènes naturels peuvent effet provoquer la mort brutale de nombreuses chauves-souris et les soumettent aussi à une période de pénurie alimentaire, la végétation étant dépouillée de fruits, de fleurs et de feuilles. Avec moins de 4000 individus, l’espèce est classée en danger critique d’extinction sur la Liste Rouge de l’UICN.