Saïmiri

Saïmiri Saimiri sciureus (EEP)

ClasseMammifères
OrdrePrimates
FamilleCébidés
Taille25 à 37cm
Poids♂ 550 à 1400 g, ♀ 550 à 1200 g
Gestation5 mois
Naissance1 petit
Longévité20 ans
Alimentation
omnivore (insectes, fruits, fleurs, gomme, petits vertébrés, oeufs...)

Habitat
forêts tropicales

Répartition
Amérique du Sud (Brésil, Guyanes)


On l’appelle aussi singe écureuil à cause de sa longue queue. Celle-ci n'est toutefois pas préhensile, bien qu'elle puisse supporter le poids des jeunes.
 
Les saïmiris vivent en larges groupes multimâles multifemelles. Les deux sexes urinent légèrement dans leurs mains puis les frottent vigoureusement sur la plante de leurs pieds, ainsi que sur leurs membres inférieurs et le reste de leur corps. Ce comportement, appelé "lavage à l'urine", est une forme de communication olfactive : l'urine, qui contient des stéroïdes sexuels, transmet des informations quant au statut social et reproducteur de l'individu.
 
Ils sont particulièrement bruyants lorsqu'ils se déplacent et sont capables de produire une vingtaine de vocalisations différentes : ronronnements, gazouillis, piaulements, cris stridents...
 
Le portage et la manipulation du petit sont parfois partagés entre les femelles. Ce système alloparental permet aux jeunes femelles de développer leurs compétences maternelles.
 
Il existe 7 espèces différentes de saïmiris. Trop petits pour être chassés pour leur viande, ils sont parfois piégés pour le marché des animaux de compagnie. Toutefois, étant donné son importante distribution géographique et sa relative adaptabilité aux forêts dégradées, l'espèce n'est pas menacée à court terme.
 




Statut en milieu naturel (Source: IUCN)

  • Non évalué
    NE
  • Données insuffisantes
    DD
  • Préoccupation mineure
    LC
  • Quasi menacé
    NT
  • Vulnérable
    VU
  • En danger
    EN
  •  En danger critique
    CR
  • Eteint à l'état sauvage
    EW
  • Eteint
    EX

Situation dans le parc