Naissance d’un zèbre de Grévy

Une femelle zèbre de Grévy (Equus grevyi) âgée de 16 ans a donné naissance à un petit mâle à la mi-décembre après 13 mois de gestation. Il s’agit de son deuxième poulain.

Les zèbres de Grévy, qui évoluent en compagnie des rhinocéros blancs et des oryx algazelles dans l’une de nos deux plaines africaines, sont les plus grands des équidés. Certains individus peuvent dépasser les 400 kg !
De fines rayures noires et blanches recouvrent leur corps mais leur ventre est blanc. Leurs oreilles sont larges et arrondies.

L’espèce vit uniquement au Kenya et en Ethiopie où elle est menacée par la destruction de son habitat due au surpâturage, par la compétition avec le bétail (notamment pour l’accès à l’eau), par la chasse ou encore les maladies.

A la différence des autres espèces de zèbres, le zèbre de Grévy n’établit pas de lien durable avec ses congénères, à l’exception des femelles avec leur poulain. La composition des troupeaux varie constamment, les mâles dominants établissant de vastes territoires sur lesquels ils disposent d’un accès exclusif aux femelles réceptives.