Arrivée d’une nouvelle femelle rhinocéros blanc

48h après le départ de Rénette (notre femelle rhinocéros blanc née en 2012) vers le Zoo de Schmiding en Autriche, une femelle du même âge prénommée Nala a fait le voyage en sens inverse. Cet échange s’inscrit dans le cadre d’une recommandation du Programme Européen d’Elevage des rhinocéros blancs qui regroupe aujourd’hui un peu plus de 300 individus répartis dans 78 institutions zoologiques.


Notre groupe se compose donc désormais du mâle Christian, de la femelle Noëlle (au potentiel reproducteur extrêmement faible compte tenu de son âge avancé) et de Nala.

Le déchargement de cette dernière s’est parfaitement déroulé même si elle a dû sortir de sa caisse de transport en marche arrière en raison de portes battantes différentes de part et d’autre de la caisse. La tension entre les deux femelles (dont les boxes sont attenants) était palpable dès l’entrée de Nala dans le bâtiment, mais l’excitation est rapidement retombée et les premiers contacts positifs ont été observés au bout de quelques minutes.


La situation de l’espèce dans le milieu naturel est préoccupante. Ces dernières années en effet, le braconnage des rhinocéros a explosé : le continent africain a comptabilisé 1338 animaux tués pour la seule année 2015, le chiffre le plus élevé depuis 20 ans. L’Afrique du sud, qui possède la population la plus importante de rhinocéros et le taux de braconnage le plus élevé, demeure le principal pays à la source de la commercialisation illégale des cornes destinées aux pays asiatiques où elles sont utilisées pour leurs soi-disantes vertus médicinales. D’énormes moyens sont aujourd’hui déployés pour tenter d’enrayer cette crise sans précédent qui menace de réduire à néant les efforts de conservation entrepris depuis deux décennies : patrouilles anti-braconnage, translocations, durcissement des peines à l’égard des braconniers, développement de programmes de conservation communautaires et d’éducation à l’environnement… En finançant la protection des rhinocéros sauvages et en assurant la pérennité des différentes espèces au sein de leurs établissements, les parcs zoologiques jouent un rôle majeur dans la conservation à long terme de ces animaux.

Avant de faire complète connaissance avec ses deux congénères et de participer à la relance de la reproduction au sein du groupe, Nala devra au préalable se familiariser avec l’enclos extérieur et les autres espèces (oryx et zèbres) qui l’occupent.
Les rhinocéros se montrant souvent agressifs lors des introductions, la mise en contact, en particulier avec le mâle, se fera par conséquent de façon très progressive dans les semaines à venir.
 
F. Perroux