Début des éclosions chez les flamants du Chili !

Après la dizaine de naissances enregistrée entre mai et juillet chez les flamants de Cuba, c’est au tour de la grande colonie des flamants du Chili (Phoenicopterus chilensis) d’accueillir ses premiers oisillons ! 14 petits ont d’ores et déjà éclos et une trentaine d’œufs devraient encore éclore dans les trois semaines à venir !

Les soigneurs se rendent quotidiennement dans la colonie en avançant lentement vers les adultes afin de les éloigner tranquillement des nids : une fois les adultes en retrait, ils peuvent recenser les œufs nouvellement pondus et les poussins qui ont éclos. Pour l’instant, seuls deux jeunes sont en élevage à la nursery, les autres sont élevés naturellement par leurs parents au cœur de la colonie.

L’espèce, qui se répartit du Pérou à la Terre de Feu en Amérique du Sud, vit en bordure des lacs d’eau saumâtre, des lagunes et des estuaires. Les colonies peuvent rassembler plus de 10000 individus. Les naissances se produisent sur une période condensée afin de faciliter la survie des jeunes qui se regroupent en crèche quelques jours après leur éclosion.


 
Mâle et femelle ont incubé pendant une trentaine de jours un œuf unique pondu au sommet d’un cône de terre aménagé par leurs soins. Les parents, qui identifient leur petit parmi les autres grâce à ses cris, le nourrissent pendant environ 70 jours. Arrivé à cet âge, le bec du jeune flamant est aussi incurvé que celui des adultes, il peut alors se nourrir de façon indépendante. Il est également capable de voler. Son plumage gris sera progressivement remplacé par un plumage rose pâle sur une période allant de 2 à 3 ans. La maturité sexuelle intervient vers l’âge de 6 ans.