Mises en boîte

Le zoo reçoit et fait partir de nombreux animaux tout au long de l'année. Les espèces les plus dangereuses sont complètement anesthésiées afin de pouvoir procéder à leur mise en caisse en toute sécurité. D'autres restent vigiles et sont gentiment "poussées" vers leur boîte de transport.
 
Dans le cas du gnou et du jeune grand koudou transférés respectivement vers le Safari de Peaugres et le zoo de la Boissière-du-Doré il y a quelques jours (cf. vidéo ci-dessous), le vétérinaire a utilisé un protocole particulier : il procède seulement à une légère tranquillisation qui rend l'animal plus docile mais ne l'endort pas.
 
Pour le gnou, un seul produit tranquillisant a été utilisé. Celui-ci rend l'animal un peu moins réactif, ce qui permet de le pousser gentiment et à distance vers le camion de transport. Aucun antidote n'est administré car il s'agit d'une dose minime.

 
Pour le grand koudou, espèce plus délicate à gérer car susceptible d'effectuer des impressionnants (et donc de se blesser) si elle est stressée, le vétérinaire utilise une combinaison de 3 produits qui évitent à l'animal de se coucher à condition de respecter un timing précis. La dose injectée met l'animal à la limite du couchage mais sans le faire tomber et facilite ainsi sa progression en douceur vers le fourgon. Une fois l'animal en sécurité dans le véhicule, un antidote sur l'un des produits lui est administré de façon à le stabiliser pendant le trajet sans qu'il soit complètement groggy. Si trop de temps s'écoule entre l'administration du tranquillisant et celle de l'antidote, l'animal se couche et s'endort, d'où l'importance de procéder assez vite à son embarquement.

Texte & photo : F.Perroux - Zoo de la Palmyre