Naissance de deux orangs-outans

Le Zoo de Palmyre a enregistré la naissance de deux orangs-outans de Bornéo (Pongo pygmaeus) à seulement trois semaines d'intervalle. L'annonce de ces naissances intervient tardivement car nous tenions à nous assurer de la bonne santé des femelles et de leurs petits, qui peuvent désormais être observés dans la volière située à l'intérieur du bâtiment grands singes.
 
Dans la nuit du 15 au 16 août, Katja, une femelle âgée de 18 ans et transférée au zoo en novembre 2011 sur recommandation du Programme d’Elevage Européen (EEP), a donné naissance à un petit mâle prénommé Hutan après environ 7 mois 1/2 de gestation. Très prévenante avec lui, elle fait preuve d'un comportement maternel tout à fait exemplaire. Il y a toujours quelques inquiétudes concernant les femelles primipares (qui accouchent pour la première fois) car leur manque d'expérience peut parfois les amener à ne pas s'occuper correctement de leur petit. Katja ayant été élevée normalement par sa mère et ayant eu l'occasion d'assister à l'élevage de plusieurs jeunes dans son groupe familial d'origine, son comportement à l'égard d'Hutan s'est révélé tout à fait normal.

Il n'y avait plus eu de nouveau-né chez cette espèce au sein du parc depuis 2002, c'est donc une immense satisfaction pour toute l'équipe, en particulier pour les soigneurs responsables de la gestion des grands singes.
 
Trois semaines après Katja, c’est Tiba (âgée de 39 ans et arrivée à La Palmyre en 1978), qui a donné naissance à une petite femelle prénommée Nanga. Tiba est une femelle expérimentée car il s’agit de son cinquième petit. Néanmoins quelques jours après la naissance de son petit, Tiba a dû être anesthésiée car elle présentait une infection puerpérale. L'intervention du vétérinaire a permis de régler le problème et depuis Tiba se porte beaucoup mieux.


 
Le père des deux petits se prénomme Barito. Agé de 14 ans, il est arrivé l’an dernier au zoo après le départ de notre ancien mâle reproducteur Sandaï qui n’a jamais pu engendrer de progéniture. La mise en contact de Barito avec nos 3 femelles s’était parfaitement déroulée et nous avions même observé des accouplements dès leurs premières mises en contact. Aujourd’hui, à peine un an après son arrivée, Barito accueille donc ses premiers descendants !
 
Katja et Tiba sont ensemble mais restent séparées du reste du reste du groupe afin de leur laisser le temps de tisser des liens forts avec leurs petits respectifs. La réunion de tous les individus devrait avoir lieu très prochainement.


 
La situation de l'espèce dans le milieu naturel continue de se dégrader. Classée "en danger" sur la Liste Rouge de l'UICN, elle est confrontée à une destruction massive de son habitat naturel remplacé par d'immenses plantations de palmiers à huile partout dans son aire de répartition.
 
Depuis 2002, le Zoo de La Palmyre finance le Kinabatangan Orangutan Conservation Project (Hutan) qui travaille à la préservation des orangs-outans dans l'état de Sabah à Bornéo. L'ONG a notamment mis en lumière l'adaptation des orangs-outans aux forêts secondaires (exploitées) ainsi que l'utilisation des plantations par les individus en phase de dispersion. A peine 20% des orangs-outans vivent aujourd'hui dans les zones protégées, il est donc indispensable de tout mettre en oeuvre pour conserver les 80% restants qui évoluent dans les plantations, les forêts commerciales ou des terres non attribuées. Ce travail de conservation passe par la reconnection des portions de forêts isolées (acquisitions foncières, création de corridors, installation de ponts artificiels...), la résolution des conflits hommes/animaux et bien sûr une concertation avec les exploitants forestiers et des plantations afin de promouvoir une industrie durable de l'huile de palme.
 

Texte & photo : F.Perroux - Zoo de la Palmyre