"Je m'appelle Barito...

... et je viens de vivre un grand jour. J'ai fait connaissance avec les 3 femelles qui partageront désormais mon quotidien. Nous appartenons tous à l'espèce Pongo pygmaeus (orang-outan de Bornéo), sauf Molly qui porte aussi les gènes de notre cousin de l'île de Sumatra, Pongo abelii, ce qui fait d'elle une hybride. J'aime bien la taquiner et tirer sur ses longs poils mais elle n'a pas l'air d'apprécier. Un sacré caractère cette Molly ! Sous son air un peu ahuri, elle cache bien son jeu et n'hésite pas à me provoquer.
 
J'ai 14 ans. Je ne suis pas encore tout à fait mature mais cela ne saurait tarder. Je suis né au zoo de Cologne en Allemagne où j'ai vécu jusqu'à l'âge de 8 ans. J'ai ensuite été transféré à Krefeld avec mon demi-frère, avant de déménager à La Palmyre cet été. Il paraît que je suis leur nouveau mâle reproducteur et que ces mouvements d'animaux sont décidés par le Programme d'Elevage Européen de notre espèce. Je suis là pour remplacer le mâle précédent, Sandaï, parti se la couler douce au Chili...
 
J'ai d'abord été présenté à mes nouvelles partenaires à travers les grilles de nos cages de nuit. Ce contact protégé a permis à nos soigneurs d'observer nos réactions mutuelles et nous a laissé le temps de nous habituer les uns aux autres. Les speed-datings, c'est trop stressant ! Nos premiers échanges se sont bien passés mais j'étais vraiment impatient de pouvoir les approcher d'un peu plus près. Le grand jour est finalement arrivé. Nos soigneurs nous ont sortis tous les 4 dans la volière intérieure (les introductions sont toujours réalisées dans le bâtiment afin que l'on puisse être séparé rapidement en cas de problème). Dans notre cas, tout s'est parfaitement déroulé, même si Katja, qui me semble la plus réservée, ne s'est pas approchée de moi tout de suite. Pourtant, à travers la grille, elle s'était montrée beaucoup plus entreprenante. Allez comprendre... Nous avons passé notre première journée tous ensemble, dans le calme, même si Molly et moi nous sommes tournés autour pendant un long moment. Dès le lendemain j'ai pu découvrir notre enclos extérieur. Une vraie surprise pour moi car je n'avais encore jamais évolué sur une île ! C'est excitant, il y a plein de choses à regarder un peu partout, on peut se dissimuler derrière des hautes herbes et dans le fossé d'eau il y a même d'énormes carpes ! Là encore tout s'est bien passé et depuis plus d'une semaine je vis donc à plein temps avec mes 3 femelles. Nos soigneurs sont contents et je dois dire que moi aussi : à Cologne je suis resté séparé de mon groupe pendant presque 2 ans car je ne m'entendais plus avec le mâle dominant et cela n'a pas été facile tous les jours... Heureusement le personnel me trouvait régulièrement de nouvelles occupations. Aujourd'hui je suis heureux de retrouver de la compagnie et je devrais me plaire ici. "
 

Texte & photo : F.Perroux - Zoo de la Palmyre